77 rue de Lyon : une démolition dans les règles de l’art

◆ Immobilier ◆ 01/12/2017 ◆ par La Foncière

Véritable défi technique, le chantier de l’immeuble Lyon 77 a démarré avec la phase de démolition de l’ancien immeuble de 10 étages construit dans les années 70. Ce chantier, confronté à toute une série de contraintes d’espace, de sécurité et de respect du voisinage, se poursuit selon les plans et se prépare à offrir une nouvelle perspective pour tout le quartier des Charmilles.

Une fois achevé, l’immeuble 77 rue de Lyon dominera de sa prestance la place des Charmilles, cette place qui délimite le quartier dit des Charmilles. Ce quartier stratégique de la rive droite, entre l’aéroport et le centre ville, est au cœur d’une série d’initiatives déjà bien engagées qui vont transformer cet ensemble au passé très industriel dans les quinze prochaines années.

La Foncière, propriétaire et maître d’ouvrage de l’immeuble, s’est engagé dans un processus de rénovation profonde et de valorisation de l’ensemble. La première étape vient de s’achever : détournement d’une grosse canalisation publique, désamiantage et démolition de l’ancien immeuble de 10 étages.

 

Le chantier de démolition photographié par une webcam

Le chantier situé en milieu urbain est complexe car l’espace est réduit et les contraintes de voisinage nombreuses. Sécurité, évacuation des gravats, minimisation des nuisances de circulation, de bruit et de poussières ont été les mots d’ordre.

Maintenant que cette phase est achevée à la satisfaction de toutes les parties concernées, la phase de construction peut commencer. Au final, un immeuble mixte offrant bureaux, commerce et logements dans un espace contemporain et de haute technologie, verra le jour et sera disponible à l’automne 2019.

Pour plus d’informations sur le détail de la démolition, le lecteur peut consulter l’article suivant: http://www.toutimmo.ch/article/4459

 

Dernières actualités

Investissements immobiliers. Quo Vadis ?

◆ 30/06/2017

Interrogé par l‘Agefi, Arnaud de Jamblinne, directeur du fonds La Foncière, analyse la forte attractivité des investissements dans l’immobilier indirect dans un contexte de rendement obligataire très faible, au moment où une hausse des taux un jour n’est pas à exclure. Quelles conséquences cette remontée des taux pourrait-elle avoir sur les fondamentaux des fonds de placements immobiliers, notamment leur cours de bourse, les loyers du marché ainsi que la valorisation de leurs immeubles?