Le prix La Foncière IEI 2017 décerné à Nathalie von Gunten – Dal Busco

◆ Immobilier ◆ 12/01/2018

Madame Nathalie von Gunten – Dal Busco se voit attribuée le Prix La Foncière 2017 lors de la remise des diplômes du Masters en Immobilier organisée par l’Institut d’Etudes Immobilières.

Lors de la cérémonie de remise des diplômes organisée par l’Institut d’Etudes Immobilières (IEI) pour sanctionner la fin du cycle post-grade de Masters en Immobilier, Arnaud de Jamblinne, directeur général du fonds La Foncière a remis la 7ème édition du Prix La Foncière à l’étudiant le plus méritant.

En l’occurrence, Madame von Gunten – Dal Busco, avocate auprès d’une belle étude de la place genevoise, obtient son Master en une année seulement, en cumulant études et emploi. De son propre aveu, Madame von Gunten-Dal Busco reconnaît que cette période a été « intense pour l’agenda, très bénéfique pour l’esprit !»

.

Pour Madame von Gunten – Dal Busco, la formation post-grade auprès de l’IEI s’est imposée d’elle même, tant il est « difficile de progresser en restant généraliste ». Passionnée par la matière immobilière, un goût acquis lors de son premier stage en tant qu'avocate,  Nathalie von Gunten – Dal Busco confesse que cette formation a été « un vrai choix assumé et l’objet d’une profonde motivation ».

Depuis 7 années maintenant, La Foncière, fonds immobilier de référence, récompense l’étudiant le plus méritant par un prix et une donation. Ce prix marque l’importance qu’accorde La Foncière, propriétaire professionnel d’un parc immobilier géré par une équipe pluridisciplinaire, à une formation rigoureuse dans les métiers de l’immobilier. Depuis 1985, l'Institut d'Etudes Immobilières s'est imposé comme la référence en matière de formation dans le domaine immobilier.

Dernières actualités

Investissements immobiliers. Quo Vadis ?

◆ 30/06/2017

Interrogé par l‘Agefi, Arnaud de Jamblinne, directeur du fonds La Foncière, analyse la forte attractivité des investissements dans l’immobilier indirect dans un contexte de rendement obligataire très faible, au moment où une hausse des taux un jour n’est pas à exclure. Quelles conséquences cette remontée des taux pourrait-elle avoir sur les fondamentaux des fonds de placements immobiliers, notamment leur cours de bourse, les loyers du marché ainsi que la valorisation de leurs immeubles?