Mobilité et transformation urbaine au menu des Rencontres La Foncière 2016

◆ Urbanisme ◆ 26/07/2016 ◆ par Marc Angebault

Le 7 juin dernier, La Foncière avait réuni un panel d’experts autour des dynamiques entre mobilité et transformation urbaine. Le spécialiste d’urbanisme, l’analyste financier de la BCGe et le directeur d’Uber Suisse romande sont d’accord pour estimer que la connectivité, les nouvelles technologies de l’information et les régulations intelligentes sont la bonne réponse à apporter aux défis posés par le développement urbain.

Dans le cadre soyeux de l’hôtel Beau-Rivage à Genève et à l’invitation de La Foncière et de son directeur général Arnaud de Jamblinne, quelques 140 participants écoutent un panel d’experts sur les thèmes fortement corrélés de la mobilité et de la transformation urbaine. Les trois intervenants s’expriment sur les enjeux liés à une plus grande mobilité en milieu urbain, source de développement et de valeur ajoutée.

 

 

Valérie Lemaigre, Economiste en chef de la BCGe, dresse le tableau d’une économie mondiale à deux vitesses: un secteur manufacturier qui subit les évolutions de taux de change et une économie de services toujours dynamique et bien soutenue par la consommation privée. Madame Lemaigre remarque que 70% de la valeur ajoutée mondiale provient du secteur des services, lui même fortement boosté par la révolution IT et l’économie de partage. 

Steve Salom, directeur d’Uber Suisse romande, illustre ce constat par le développement impressionnant de la marque de services Uber dont il remarque que le succès est avant tout dû à une exécution sans faille d’un nouveau concept innovant de mobilité en milieu urbain. La mission d’Uber : ramener de l’efficacité dans un système caractérisé par la pénurie, l’objectif étant d’augmenter le nombre de courses en baissant le prix unitaire grâce à la technologie.

Enfin Patrice Bezos, président de Favre & Guth Architectes SA et spécialiste des questions d’urbanisme, remarque que les développements urbains sont dorénavant plus liés à une meilleure utilisation des infrastructures existantes. Cette prise de conscience est facilitée par l’émergence de nouvelles technologies. Parmi celles-ci, Monsieur Bezos évoque l’automatisation, le contrôle à distance, la connectivité et l’émergence de nouveaux modes de travail, la modélisation des flux de transports et le développement des transports en commun. Il conclut son intervention en liant les gains en mobilité futurs à la dérégulation intelligente des normes.

Dernières actualités

Investissements immobiliers. Quo Vadis ?

◆ 30/06/2017

Interrogé par l‘Agefi, Arnaud de Jamblinne, directeur du fonds La Foncière, analyse la forte attractivité des investissements dans l’immobilier indirect dans un contexte de rendement obligataire très faible, au moment où une hausse des taux un jour n’est pas à exclure. Quelles conséquences cette remontée des taux pourrait-elle avoir sur les fondamentaux des fonds de placements immobiliers, notamment leur cours de bourse, les loyers du marché ainsi que la valorisation de leurs immeubles?

Rue de Lyon 77 : nouvel immeuble pour nouveau quartier

◆ 24/04/2017

Le projet autour de l’immeuble rue de Lyon 77 a tout d’abord été envisagé comme une rénovation simple. Puis en affinant son analyse, la direction du fonds La Foncière détermine, selon les mots de...